OMINOUS FUNK & DYSTOPIA

CRÉATION 2012 – Festival Aire de Jeu, Les Subsistances, Lyon

Captation Ominous Funk (extraits)
Presse

1er opus du projet To Bang on a can

Invitée par les Subsistances à travailler sur l’œuvre du compositeur américain David Lang, Maud Le Pladec a choisi de créer deux opus chorégraphiques à partir de Cheating, Lying, Stealing et Stick Figure.

“A l’instar de Professor et de Poetry, mes deux dernières créations, je retrouve dans l’invitation à participer à Aire de Jeu, un élément fondateur de mon travail: la musique. Mais aussi la possibilité de continuer d’explorer cette zone de relation entre le son et le geste, recherche constitutive du travail que j’ai développé ces trois dernières années.
Pour cela, j’ai choisi deux œuvres du compositeur new-yorkais David Lang. Son célèbre Cheating, Lying, Stealing, créée en 1980, et Stick Figure, musique écrite un peu plus de 20 ans plus tard.
Lorsque j’ai écouté pour la première fois Cheating, Lying, Stealing, je me suis dit que ce morceau pourrait être un «hit» de la musique contemporaine, une pièce ontologique du courant post-minimaliste.
Je n’étais pas très loin de la vérité lorsque, plus tard, j’ai lu les paroles de Steve Reich à propos de cette œuvre « David (Lang) n’aurait pas pu écrire cela sans être inspiré par mon travail, mais quand j’ai entendu Cheating, Lying, Stealing, je me suis dit, mince alors, c’est moi qui aurait dû faire cette chose-là!», ou encore, lorsque j’ai découvert que le morceau était disponible sur Garage Band 2 (un jeu vidéo de Guitar Hero)!
Or, c’est principalement à ces croisements, culture savante et culture populaire, musique dite savante et musique dite populaire, que j’ancre ma curiosité pour cet art. Et, c’est ce goût pour la fusion de ces deux réalités artistiques qui a guidé mes choix. En effet, pour Cheating, Lying, Stealing, comme pour Stick Figure, derrière une écriture rigoureuse et la beauté d’une œuvre semblant respecter les modèles de la musique contemporaine, se cache une poétique ouverte aux manifestations du dit «low art», une approche libérée et décomplexée des différentes traditions musicales. ”
Par Maud Le Pladec

  • Conception et chorégraphie : Maud Le Pladec
  • Musique : David Lang (Cheating, Lying, Stealing et Stick Figure) interprétée en live par Atelier XX-21 du CNSMD de Lyon sous la direction de Fabrice Pierre
  • Interprétation : Julien Gallée Ferré
  • Création lumières : Nicolas Marc
  • Régie son : Ghislaine Morand

Production : Association Léda
Coproduction : Les Subsistances (Lyon), l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson (Vincennes)