YOUNESS ANZANE

En charge de la documentation dans le projet DEMOCRACY

Youness Anzane est dramaturge et conseiller artistique pour le théâtre et la danse, et concepteur d’installations mêlant performance et arts visuels. Il est lauréat du jury professionnel du festival de théâtre universitaire du CDN de Nanterre-Amandiers en adaptant W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec.

Il travaille avec le metteur en scène Jean Jourdheuil pour Michel Foucault choses dites choses vues / Théâtre de la Bastille – Festival d’Automne à Paris puis tournée en France et à l’étranger, ainsi que pour Philoctète de Heiner Müller / Théâtre de la Ville, Théatre Vidy-Lausanne, Théâtre National de Strasbourg.

Il collabore avec le metteur en scène Victor Gauthier-Martin à l’occasion de Gênes 01 de Fausto Paravidino / CDN de Champagne-Ardennes et Théâtre de la Colline à Paris – ainsi que dans le cadre des résidences proposées à la compagnie microsystème au Forum de Blanc-Mesnil (93) et au Watermill Center lieu dirigé par Robert Wilson dans les environs de New York (USA).

Il poursuit, avec le metteur en scène Thomas Gonzalez un cycle de lectures mises en espace dans le cadre des festivals marseillais ActOral, Imaginez Maintenant, Rencontres à l’Echelle.

Il est le conseiller artistique du metteur en scène David Gauchard lors de la création du Songe d’une Nuit d’été de W. Shakespeare / Scène Nationale d’Aubusson.

Il est le dramaturge du metteur en scène Stéphane Ghislain Roussel, avec qui il crée Golden Shower (texte de S. G. Roussel) au Théâtre National du Luxembourg.

Il participe au premier Projet Libéral de Thomas Ferrand au CCN de Caen – Basse-Normandie.

Il est le dramaturge du chorégraphe Jonah Bokaer pour On Vanishing, pièce chorégraphique réalisée pour le Guggenheim Museum de New York, ainsi que pour Eclipse, fruit d’une collaboration avec l’artiste Anthony McCall en inauguration de la nouvelle salle de la Brooklyn Academy of Music.

Il rejoint l’équipe de Christophe Haleb pour le projet interdisciplinaire Evelyne House of Shame, un salon Empire ressuscité dans des espaces non-théâtraux.

Il réalise avec la danseuse Claudia Flammin un double projet qui donne lieu à Toulouse et dans sa région à la création d’un solo, Maille à partir, ainsi qu’à la réalisation d’un documentaire, Kaspar.

Il accompagne la chorégraphe Julia Cima lors de la création de Rings / Festival Mettre en Scène à Rennes et Centre National de la Danse à Pantin.

Il est dramaturge associé au Festival d’Aix-en-Provence pour son édition de 2012.

Il réalise Desperate dancer, un projet cinématographique inspiré de Phèdre de Racine.

Il s’intéresse aux pratiques culturelles – organisation, production, relations publiques, solidarités de réseaux – et fonde en 1996 Naxos Bobine, lieu d’échanges et de recherches artistiques à Paris. Il est, dans une logique similaire, et depuis 2006, à l’initiative des plates-formes pour performers Il faut brûler pour briller (huit éditions à ce jour, à Paris, Caen, Nancy, New York, Bruxelles et Luxembourg). Jean-Marc Adolphe lui propose de le rejoindre à l’organisation de la 5è édition du SKITe, à Caen, en 2010.

ALEXANDRA BERTAUT

Créatrice costumes de Professor, Poetry et DEMOCRACY

Née en 1973 à Paimpol.

Exploratrice. Vit & travaille à Paris & ailleurs.

Le corps comme sujet et non prétexte. Parce que c’est bien du corps qu’il s’agit là. Cette mise en scène du soi inhérente au vêtement. Des enveloppes corporelles. Des secondes peaux. Des identités. Des individualités. Multiples. Corps social. Délimiter un espace : un dedans, un dehors. D’abord des études en Arts Appliqués, Mode & Environnement & des histoires vivantes spatio-corporelles avec, notamment, Carlotta & Caterina Sagna, Edmond Russo & Shlomi Tuizer, Frank Micheletti, Fabrice Lambert, Maud Le Pladec, Herman Diephuis, Thomas Quillardet, Richard Siegal, Su-feh Lee & Benoît Lachambre.

YOANN DEMICHELIS

Interprète dans Professor

Il intègre le Centre National des Arts du Cirque de Chalons en Champagne dans une visée multidisciplinaire, et intègre la formation « Ex.e.r.c.e. » du Centre Chorégraphique National de Montpellier. Depuis il s’est investi dans la création de différents projets : au théâtre où il a participé aux mises en scène « Barker » de Serge Tranvouez, « monelle » de Zouzou Leyens ; mais le plus souvent en danse où il s’est impliqué dans les pièces « frères et soeurs », « tempo 76 », « pavlova 3.23 » et « soapéra » de Mathilde Monnier ; « hommage d’un demi dimanche… » d’Hélène Iratchet ; « cribles » et « augures » d’Emmanuelle Huynh ; « parades and changes » de Anna Halprin recréé par Anne Collod ; « le bénéfice du doute » de Christian Rizzo. Il lui arrive aussi d’interpréter des pièces lors de reprises comme pour « Professor » de Maud Le Pladec. En parallèle de ce travail au plateau, il a mis en piste « je est où, environ » avec Grégo Edelein et Matthieu Ferry, collaboré avec le théâtre « La querelle » en tant qu’assistant chorégraphique et s’est engagé avec Julien Jeanne comme accompagnateur artistique.

GAËL DESBOIS

Assistant musical de DEMOCRACY

Gaël Desbois est batteur de formation. Il a occupé ce poste pour Miossec, Dominic Sonic, Laetitia Shériff, Santa Cruz

Parallèlement il a fondé deux groupes : Mobiil, en 2001 avec Olivier Mellano (avec qui il a cosigné les musiques), et Del Cielo avec Liz Bastard en 2006 (duo pour lequel il a composé les musiques et enregistré les disques).

Depuis 2005, il apporte sa collaboration à diverses compagnies de théâtre et de danse. Il a réalisé des bandes-son pour les spectacles : Elephant Man de Benoît Hattet ; Couteau de nuit, L’Instinct de L’Instant et  Le chemin du but de Nadia Xerri-L ; A nos Etoiles d’Arnaud Stéphan …

Il a aussi réalisé et enregistré des musiques pour des films courts et des documentaires.

Actuellement il collabore avec la compagnie Nadia Xerri-L, la chorégraphe  Maud Le Pladec, la compagnie du Fomenteur, ainsi que les compagnies Théâtre de Chambre et L’âge de la tortue, pour différentes créations prévues en 2013.Depuis 2011, il travaille par ailleurs avec l’écrivain Nathalie Burel au sein de  Megabel, ainsi qu’avec la chanteuse Julie Seiller.

Site de Gaël Desbois

OLGA DUKHOVNAYA

Interprète de DEMOCRACY et CONCRETE

Née en 1984 à Dnepropetrovsk (Ukraine), vit à Moscou.
Après avoir obtenu son diplôme en 2006 (P.A.R.T.S., Bruxelles), Olga Dukhovnaya est arrivée à Moscou et a entrepris une collaboration avec l’architecte et vidéaste Konstantin Telepatov. La même année, avec le soutien de l’Agence de danse TSEKH, ils ont organisé Monkey Production projet unissant la danse, la vidéo et l’animation. Depuis 2008, Olga Dukhovnaya dirige régulièrement des cours sur le mouvement et la composition pour acteurs et danseurs non professionnels. En 2009, elle a reçu la bourse DanceWeb du festival ImpulsTanz/Vienne. En 2010, elle intègre la formation Essai au CNDC et commence à travailler en tant qu’interprète auprès de Boris Charmatz sur la création de La Levée des conflits puis Enfant.

MARIA FERREIRA SILVA

Interprète dans DEMOCRACY et CONCRETE

Maria Ferreira Silva est née à Lisbonne en 1988 et a commencé la danse à l’âge de 5 ans.

En 1998, elle intègre le Conservatoire National de Lisbonne (EDCN) dirigée par Ana Pereira Caldas et José Luis Vieira. Pendant huit ans, elle étudie la danse classique, la danse de caractère, la danse moderne et la danse traditionnelle portugaise.

En 2006, elle est interprète du duo Kismet chorégraphié par Daniel Cardoso du Quorum Ballet.

Après l’obtention de son diplôme au Conservatoire National de Lisbonne en 2006, elle s’installe à Bruxelles et intègre la formation P.A.R.T.S (Performing Arts Research and Training Studios) dirigée par Anne Teresa de Keersmaeker. Maria Silva a obtenu une bourse de la fondation Caloust Gulbenkian pour la durée de sa formation à Bruxelles.

Pendant la formation P.A.R.T.S, elle travaille avec Veli Lehtovaara sur la création du duo Light as a Feather, Green as an Apple. Cette pièce a été jouée dans le cadre du P.A.R.T.S Graduation 2010 Tour. Après ses études, une nouvelle version de la pièce est présentée au théâtre Malpertuis (Belgique, 2011,2012), au Zodiak – Center for New Dance (Finlande, 2012), au Spring Dance festival (Pays-Bas, 2012), au Next festival (Belgique, 2012), à l’OPEK (Belgique, 2012) et au December Dance (Belgique, 2012). La pièce a été coproduite et soutenue par Zodiak – Center for New Dance (Finlande) et par le théâtre Malpertuis (Belgique).

Maria Silva collabore en tant que danseuse avec la compagnie Willi Dorner pour le projet Bodies In Urban spaces diffusé en mai 2011 à Anvers et en août 2012 à Hasselt en Belgique pour le festival Theater Op De Markt.

En avril 2012, elle rejoint le chorégraphe Daniel Linehan pour être interprète de la pièce Gaze is a Gap is a Ghost. La première mondiale a eu lieu en octobre dernier au deSingel à Anvers en Belgique et tourne encore aujourd’hui.

En ce moment, elle travaille avec la chorégraphe française Maud Le Pladec pour la pièce DEMOCRACY dont la première aura lieu le 12 novembre au festival Mettre-en-Scène à Rennes.

JULIEN GALLÉE-FERRÉ

Danseur dans Professor, Poetry, Dystopia & Ominous Funk, DEMOCRACY et CONCRETE

Né à Dinan en 1980. Vit à Paris.

Julien Gallée-Ferré se forme tout d’abord à l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille, puis en danse contemporaine au Conservatoire Supérieur de Lyon. Il suit en 2001 la formation Ex.e.r.ce du Centre Chorégraphique National de Montpellier. Cette même année, il se joint au collectif d’improvisation mené par Patricia Kuypers pour la création de  Pièces Détachées. Il participe ensuite au projet Les Fables à la Fontaine, comme interprète dans les pièces de Corinne Garcia, Bertrand Davy, Herman Diephuis et Salia Sanou.

En 2002, il commence à être interprète avec Mathilde Monnier sur la création Déroutes. Cette collaboration se poursuivra avec les créations Frère et sœur créé en 2005 pour la cour d’honneur du Palais des Papes du festival d’Avignon, 2008 vallée (création 2006) et cosigné avec le chanteur Philippe Katerine, Tempo 76  (création 2007), Pavlova 3’23 (création 2009) et Soapera (création 2010).

En 2003, il danse dans la pièce Love de Loic Touzé. L’année suivante, il est interprète dans  D’après J.C d’Herman Diephuis et commence à travailler avec Yves Noel Genod sur ses nombreux spectacles/performances. Il travaille également en 2006 avec la chorégraphe bruxelloise d’origine argentine Ayelen Parolin sur la pièce Troupeau.

En 2007 et 2008, il collabore avec Herman Diephuis en tant que danseur sur les créations Julie entre autres  et Paul est mort ?. Dernièrement, il travaille avec Boris Charmatz sur la création Enfant et avec Loic Touzé sur le solo Fou (2012), ainsi qu’avec Alain Michard pour J’ai tout donné (2013).

Il travaille depuis 2009 auprès de Maud Le Pladec sur les créations Professor (2009-10), Poetry (2011) et Ominous Funk (2012).

En parallèle, il réalise en 2010 un court-métrage autoproduit intitulé Entre-temps, qui par un procédé de reconstitution de films d’enfance, traite de la mémoire du corps et de l’apprentissage. Il participe également à un court-métrage de Sarah Lasry, Les voix volées, en tant qu’acteur/danseur.

CORINNE GARCIA

Interprète de DEMOCRACY et CONCRETE

Depuis 1994, Corinne Garcia participe régulièrement aux créations de Mathilde Monnier : Nuit, L’atelier en pièces, Arrêtez, Arrêtons, Arrêtes, Pour Antigone, Les Lieux de là, Déroutes,  PubliqueDans tes cheveux et Pavlova 3’23. A partir de 2000, elle articule son travail d’artiste chorégraphique comme interprète, assistante et pédagogue. Elle collabore comme interprète avec Emmanuelle Huynh dans Heroes, Augures, Déborah Hay dans O, O, Jean-François Peyret (metteur en scène) dans La clôture des fillesTournant autour de Galilée et Thierry Baé dans Tout ceci (n)’est (pas) vrai ,Je cherchai dans mes poches, Sad songs. Elle est assistante de Maria La Ribot dans Los 40 espontaneos, de Bouchra Ouizgen (chorégraphe marocaine) dans Prière de regarder. Elle transmet du répertoire de Mathilde Monnier Les Lieux de là aux danseurs de la formation Coline, Pudique Acide au Ballet de Nancy. Elle enseigne régulièrement dans des structures comme le CND de Lyon, le CCN de Montpellier, le CCN de Rillieux-la-pape, le CNSM de Lyon, les Subsistances, le CDC de Toulouse, l’Institut française de Marrakech.

Elle se frotte à la chorégraphie avec Karim Zériahen dans le duo On n’est pas là pour rigoler  puis seule le trio Marche tout droit et l’adaptation d’un solo de Deborah Hay Tu peux répéter ?. Parallèlement à son parcours d’artiste chorégraphique, elle s’intéresse à l’Education somatique et devient praticienne Feldenkrais. Elle crée l’association Motus Inhabitus pour développer un travail de recherche autour du mouvement à partir de la méthode Feldenkrais.

MÉLANIE GIFFARD

Interprète de DEMOCRACY

Née en 1987 à Caen, Mélanie Giffard débute la danse contemporaine dans le milieu Associatif Caennais. En 2008, elle intègre la formation « De l’interprète à l’auteur » du CCN de Rillieux-la-Pape – Cie Maguy Marin. En 2009, elle poursuit sa formation en danse en suivant des ateliers de Vincent Dupont, Myriam Lebreton et Raphaëlle Latini.
En 2010, elle entre dans la compagnie de Héla Fattoumi et de Eric Lamoureux pour Lost in Burqua. En aout 2010, elle participe au « Skite » à Caen, chantier de rencontres et de résidences dirigé par Jean Marc Adolphe, Danse Perspective et Youness Anzane et fait un duo Big Two Hearted River avec Daniel Clifton et rencontre Maud Le Pladec et Liz Santoro We do our best.
En 2011, elle rejoint la Compagnie d’Herman Diephuis pour un projet au Havre Le MUMA et Elles et pour une reprise de rôle à Décines dans Ciao Bella. En 2012, elle est l’interprète du solo All of me d’Herman Diephuis.

SYLVIE MÉLIS

Créatrice lumière de Professor, Poetry et DEMOCRACY

Plasticienne. Vit à Bruxelles.

Après une formation artistique et universitaire (l’Ecole supérieure d’Art de Marseille/Luminy et Institut d’Études Théâtrales université Paris 3 Sorbonne Nouvelle), elle travaille depuis de nombreuses années comme scénographe et créatrice lumière au théâtre, en danse contemporaine et dans les arts du cirque aux côtés d’artistes comme Yves-Noël Genod, Maud le Pladec, Fanny de Chaillé, Herman Diephuis, Georges Appaix, Kitsou Dubois, Erika Zuenelli, Olivier Normand, Jeanne Candel, Thomas Quillardet, Marion Collé et le collectif de cirque Porte 27, Joanne Leighton, Elise Vigneron, Shila Anaraki… Elle crée des installations/performances en utilisant la vidéo et la lumière, (Le Scratch de la Méthode) tout en poursuivant un travail de dessin et de peinture. Elle enseigne la couleur et la lumière au théâtre en tant que chargée de cours à l’Institut d’Études Théâtrales, Paris 3 Sorbonne Nouvelle.